Le temps d’une pleine lune

J’avais envie de vous écrire, mais je ne savais pas du tout ce que je m’apprêtais à vous dire. J’ai écrit cet article sans savoir quoi que ce soit à l’avance. Je me suis laissée aller. Complètement. J’ai fait place au silence pour laisser émerger ma voix intérieure.

Je suis de retour à la maison suite à une fin de semaine de chalet. Et je me sens exactement et pleinement dans l’énergie du Lion en cette pleine lune. Parce que malgré le fait que mon signe soit Cancer, je me retrouve beaucoup dans l’autre aussi. À la fois. Tsé. À la fois très féminine et très masculine. Et ce déclic-là, cette prise de conscience – totale (parce qu’au fond, je l’ai toujours su) – a mis des mots sur ma personnalité, sur qui je suis et ça, MON DOUX que c’est un baume pour le coeur! Parce que j’ai toujours senti en moi deux personnes. Comme une pièce de monnaie. Semi-Cancer et semi-Lion. C’est drôle pareil han, mais ça fait t-e-l-l-e-m-e-n-t de sens.

Qu’essez vous voulez! À chacun son identité!

Nous, humains, oui, mais en fait, on est beaucoup plus que ça. C’est ça là, l’affaire. C’est ce qu’on a tendance à oublier. Se remémorer de qui on est. Toujours à la re-découverte de nous-mêmes (et je dis bien re-découverte, parce que MON DOUX qu’on meurt et on renaît de nombreuses fois dans une vie!). Et pour être en mesure de s’écouter, d’incarner sa vraie nature tout en l’assumant, il faut d’abord et avant tout prendre le pouls de son âme, de qui on est. C’est ben beau de parler de s’écouter, mais comment s’écouter alors que l’on n’est pas parti à sa propre rencontre? Et se tourner vers soi, vers son intérieur plutôt que l’extérieur, ça, c’est le plus beau défi qui existe avec toutes les distractions qui peuvent avoir autour…C’est un défi. Difficile, mais surmontable. Oui. Oui. Permettez-vous le sans demander l’avis de personne. C’est VOTRE pouvoir. Ça vous appartient et ce, peu importe ce que les autres diront…Tenez-vous loin émotionnellement de ce que pense autrui. N’embarquez pas là-dedans. Dans ce jeu-là. Dans ce cercle vicieux-là. Détachement. Oui. Au lieu de se connecter aux autres, connectez-vous à VOUS. À vos ressentis, à VOUS.

Ce qui m’amène à vous remémorer l’importance de se ressourcer, de se re-centrer autant de fois que le coeur vous le dit! Et qu’il n’y a pas de moment particulier. Même si la vie est « belle » pour vous, c’est chaque jour, un travail, un devoir que vous avez envers vous-même. Suivre son coeur, c’est la seule « Loi » du bonheur. C’est le seul devoir de l’être humain. Ce qui est beau à travers tout ça, c’est que malgré le fait qu’on expérimente tous l’expérience humaine, chacun d’entre nous a ses propres besoins tout en vivant à son propre rythme. Se ressourcer n’a pas la même définition pour moi que pour vous ou pour quelqu’un d’autre. Ça sonne pas pareil et c’est parfait comme ça! On a chacun notre propre définition du bonheur, dans le sens où, ce qui vous rend heureux ne rend pas nécessairement tous les autres heureux. On ne peut pas se comparer, ni imposer à l’autre quoi que ce soit. ÇA MARCHE JUSTE PAS. Ainsi, je prends le temps de vous écrire pour vous remémorer de penser à vous, à faire ce que vous n’avez pas tendance à faire par peur d’être jugé, à faire ce que vous ressentez, à faire ce qui fait écho dans votre royaume intérieur. VOUS comptez plus que tout le reste. VOUS méritez d’être heureux. Votre bonheur compte plus que tout au monde. VOUS avez le droit. Donnez-vous le droit. Se donner le droit, c’est permettre à l’autre. Se libérer, c’est libérer les autres. Rayonnez. Rayonnons tous. Ensemble. À notre propre façon.

Lâchez-prise sur ce qui est et sur ce qui ne vous fait plus. Purification. Accueillez. Faites plus de place à votre « cocon ». À votre « petit chez-vous ». Intérieurement. Extérieurement. Concrètement dans votre vie. Quel qu’il en soit.

Votre idéal. Oui. Votre idéal. Vous. Aligné. Avec qui vous êtes réellement. Prenez une grande respiration et dites oui. Dites oui à qui vous êtes. Dites oui à ce qui résonne. Visualisez. Focusez sur ce qui vous fait du bien et le reste se disperse déjà rapidement, naturellement. Parce que l’amour est plus fort que tout. C’est en canalisant votre énergie (le FOCUS) sur ce qui vous représente vraiment que les nuages se dissipent peu à peu pour laisser place au soleil. Oui. Le soleil! La clarté. La vérité (la vôtre!). L’authenticité. Le vrai. Le sincère. Let it flows.

Pourquoi emprunter un chemin qui n’est pas le sien? Pourquoi incarner le rôle de quelqu’un d’autre? Pourquoi passer son temps à être quelqu’un que l’on n’est pas alors que de toute façon, cette vie-là, c’est la VÔTRE? Perdre son temps, ça ne fait pas de sens. On finit par tourner en rond. Vous le savez. Cette vie-là, prenez-là dans le creux de vos mains. Et caressez-là. Prenez-en bien soin. Peu importe ce qui se passe dans le monde. Justement. Encore plus important. Vous voulez faire une différence? Faites honneur à la vie qui existe en vous. À cette vie qui n’attend qu’à être teintée de votre personnalité, de votre couleur…On ne veut pas de copier-coller. Personne n’en veut. Même si l’uniformité était (ou est toujours un peu encore trop) à la mode, ça va à contre-courant. C’est contre notre propre nature. Sinon, on serait tous physiquement pareils ou pire, des robots (et ce, même si on a tendance à l’être juste par la manière dont le monde est fait; ce n’est pas ce qu’on est…). Rappelez-vous de ce que vous êtes. Au plus profond de votre âme. Vous avez la clef et vous l’avez toujours eu.

En se redécouvrant soi-même, et ce, de manière cyclique, momentanément (chaque chose en son temps), on re-trouve son Humanité. On re-trouve l’Amour. On re-trouve son enfant intérieur. On re-trouve cette étincelle précieuse au creux de son âme qui n’attendait qu’à être écoutée, entendue…On re-trouve cette étincelle précieuse au creux de son âme qui n’attendait qu’à éclairer notre vie, celle des autres, ce monde…Ce monde qui n’attend que votre vrai « soi » pour pouvoir se renouveler et conséquemment, laisser mourir ce qui ne fait plus, ce qui n’est pas sain ni pour le corps, ni pour l’Esprit et l’âme.

Avec Amour,

Maya


Tous droits réservés©LeCoeurdeMaya

© Félix-Antoine Bergeron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.